Showcasts Soundcloud

Asmahan

27/04/2016
Post Image

Un jour, une voyante bédouine lui avait prédit un destin d’étoile filante et ce fut le cas. Elle était belle à en rendre jalouse l’astre d’Orient, Oum Kalsoum, à laquelle on l’opposait. Même si comparaison n’est pas raison, on peut dire qu’Amal El Atrache, sueur cadette de Farid et fille d’émir druze, était tout et le contraire de la plutôt rangée diva égyptienne sacralisée. Elle était volage au point de chagriner le roi Farouk, elle collectionnait les boire et déboires et ses tocades et foucades, notamment sa liaison torride avec un grand journaliste égyptien, alimentaient les gazettes du Caire. Elle festoyait toutes les nuits tandis que le jour, elle jouait les espionnes au profit de l’Allemagne, de la France ou de la Grande-Bretagne.

Lire la suite
Fabulous Soundcloud

Mohamed Abdel Wahab : Le dernier des Pharaons

27/04/2016
Post Image

Jamais un artiste arabe, inspiré autant par les sources orientales qu’occidentales ou latines (mambo, tango…) n’a été gratifié d’autant de qualificatifs : « Prince de la musique », « Le géant » ou « Le génie de la composition » étant ceux qui reviennent le plus souvent. Abdel Wahab est né au Caire le 13 mars 1910 au sein d’une famille modeste et religieusement rigoureuse (le père était Cheikh, chargé de la maintenance d’une mosquée de quartier). Son paternel le place à l’âge de cinq ans dans un « kouttab » (école coranique) et rêve d’en faire un imam pour faire honneur à la tradition des ancêtres. Elève brillant, le petit Mohamed aimait s’installer au milieu des fidèles de la mosquée El Chouârani pour réciter avec eux quelques versets du Coran. De temps à autre, il remplaçait même son muezzin d’oncle à l’appel de la prière, celle de l’aube dont on dit qu’il éclaircit la voix. Plus tard d’ailleurs, il aura comme projet ambitieux un ouvrage autour de la psalmodie du Livre Sacré mais les autorités religieuses mettront leur véto. Cela n’empêche pas Abdel Wahab d’écouter les chansons en vogue, celles de Salama Higazi notamment, qu’il reprenait dans quelque coin de rue en compagnie de ses petits camarades.

Lire la suite
Fabulous Soundcloud

LES CHANTEURS JUIFS d’ALGERIE

19/04/2016

Ce n’est pas que de la nostalgie, car c’est surtout un inestimable témoignage pour les générations futures, comme pour celles d’aujourd’hui, une précieuse collection de chansons comme autant de preuves d’une passion commune, partagée et illimitée pour cette culture gorgée du soleil de la Méditerranée. L’amour bien plus fort que la haine ? Salam ou bien shalom, ce qui nous rassemble est bien plus fort que ce qui nous oppose. Et cette compilation d’un autre temps, d’un autre siècle porte aussi tant d’espoirs pour ce millénaire. Ainsi lorsque monte comme un astre au firmament la voix puissante de Cheikh Zouzou, qui ouvre cet album, accompagnée d’un simple oud, l’émotion est à son comble. Le chant en arabe nous ramène droit au Royaume de Grenade où juifs, chrétiens et musulmans avaient bâti cette incroyable harmonie. Les arts se sont développés. Architecture, sciences, littérature, poésie et bien entendu musique ont pris leur essor jusqu’à cette année 1492 où la Reconquista ne laisse nulle autre alternative que la conversion, la mort dans les tortures de l’inquisition ou l’exil. Et en traversant le « djebel al Tarik » pour rejoindre l’Afrique du Nord, les juifs ont emporté dans leur bagages cette incroyable richesse que constituait la musique arabo-judéo-andalouse, autant nourrie de flamenco que de tradition orientale.

Lire la suite